Forum des Anciens de St Pierre - Calais

Ce forum permet aux anciens élèves du C.S.S.P de discuter, de se retrouver, sur une page...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 le jeudi des pensionnaires

Aller en bas 
AuteurMessage
le Nordiste



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: le jeudi des pensionnaires   Mer 6 Mai - 18:04

Pensionnaire d'avant 1968, (de 64 à 69)
Le jour de -relative- relache en milieu de semaine etait alors le jeudi.
Au lever vers 7h, il fallait le jeudi defaire les lits et plier les draps et couverture(s) au bout du lit :chasse au pipi, ou plus tard aux "pollutions nocturnes" …????? avant de descendre au réfectoire -en silence bien évidemment- pour le déjeuner.
Aprés l'arrivée des "demi pensionnaires" et des "externes" -termes consacrés…… par l'usage voyons- du secondaire la cour se vidait au signal de la cloche actionnée par Parissaux
Les primaires rentraient pour une première étude, dans le batiment, alors, récent situé à gauche de la chapelle. Sous le regard de M l'abbé Hameau, nous montions au premier étage et nous répartissions dans deux salles de classe. Il devait étre 8h au plus tard.
Se répartir est un bien grand mot, les groupes étaient constitués dés le premier jeudi matin et pas question de vouloir rejoindre un copain dans l'autre groupe.
Vers 10h une récréation nous été accordée puis une seconde "étude" jusque l'heure de midi.
Aprés ce repas, une petite récréation avant de monter au dortoir refaire le lit et prendre un vétement de circonstance pour la promenade. Vers 13h30 un surveillant ou un abbé nous faisait mettre sur trois colonnes -là nous avions le droit au respect de nos affinités- et c'était parti pour la promenade. Retour vers 17h pour un gouter au réfectoire. Puis scéance de télé : Zorro et autre Rintintin, Présenté par Bernard HALLER et quelques autres, bien entendu en silence, jusque l'heure du repas du soir.

la PROMENADE : étroitement dépendante de la météorologie : de grand beau temps à froids vif : au grand air. Seul les jours de tempête avérée et vérifiée, monsieur le supérieur dérogeait à la régle ET SI un film pour enfant etait à l'affiche (Tom & Jerry,la panthére rose…) on nous conduisait au cinéma.
Les autres fois s'étant bien souvent la plage, ses dunes, ses "chalets" et blockhaus pour des jeux.
Le régal nous pouvions avant le retour passer et nous arréter devant le smarchands de friandise ou de frites, miam miam que c'etait bon - mes madeleines à moi-.
Un jour l'abbé Etienne avait organisé un grand jeu de "douaniers et contrebandiers" loin derrière la "flaque à Guerlette" -disparue depuis.
Un autre jour sous la conduite de Maurice Macquignon, nous avons parcouru toute la longueur de plage du port jusque Bleriot, face à un vent violent chargé de sable, peu dire si le soir nous avions bien dormi.
D'autre fois nous allions au terrain hippique de Marck. Là nous pouvions au retour acheter une baguette : du pain frais et encore chaud.

C'est curieux j'ai brutalement l'impression de me répéter…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jf.lavoine



Nombre de messages : 11
Localisation : chenay
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: le jeudi des pensionnaires   Jeu 7 Mai - 11:48

Mais non, mais non cher Jean-Paul, tu ne te répétes pas. Il est excellent de mettre en exergue toute cette chaîne déambulatoire pour l'édification des jeunes générations ( o tempora, o mores ! dixit ce brave Cicéron) .

D'ailleurs l'une des internautes avait posé cette question philosophique vraiment cruciale: " c'était comment avant Saint Pierre ? " On pourrait effectivement longtemps glosé sur le terme " avant " mais là n'est pas le propos de l'instant .

En revanche, le point d'ancrage essentiel fut bien cette régle absolue du silence, comparable à la sévérité des institutions monastiques. Tout absolument tout devait se dérouler dans le silence, les turbulents étant placés dans l'étude en face de l'estrade tenue d'une main de fer par Maurice Maquignon.

Un beau jour, on dû traduire de l'anglais un passage de l'oeuvre de Stevenson: Treasure Island, c'est à dire l'ïle au trésor.
Monsieur Maquignon, voulant nous aider et très certainement nous démontrer par la même occasion la puissance de ses connaissances, inscrivit au tableau: trésor d'Islande , déclenchant à ce moment l'hilarité générale de toute l'étude; On entendit alors résonner le fameux mot : SILENCE !!!!!

A bientôt!

J.F. Lavoine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le Nordiste



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: le jeudi des pensionnaires   Jeu 7 Mai - 13:41

Bonjour Jean-François,

Je crois que ce cher Maurice essaya toute les combinaisons :
trésor d'Islande,
le trésor de l'ile,
un trésor dans l'ile,


sauf une seule, celle qu'à retenue l'histoire de la littérature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jf.lavoine



Nombre de messages : 11
Localisation : chenay
Date d'inscription : 25/04/2009

MessageSujet: Re: le jeudi des pensionnaires   Mar 19 Mai - 18:50

Paraphrasant le bon Tite-Live, le Chanoine Decroix nous sortait régulièrement une maxime sentencieuse comme l'affectionnaient les anciens : "labor omnia vincit improbus". je traduis pour ceux qui eurent l'immense malheur de se trouver dans les classes prétendues modernes: " le travail opiniâtre vient à bout de tout "

Sur ce registre le Chanoine Decroix n'avait finalement pas tort. La leçon fut en fait retenue. Pour le reste chacun s'en remettra à son propre libre arbitre , bien exprimé par les philosophes des Lumières.

Je n'ai guére souvenir de chahuts débridés. Les lieux du Pensionnat, empreints de l'onction sainte, étaient peu propices à ce genre de manifestations. Les notes de conduite étaient systématiquement communiqués aux parents qui veillaient à la bonne tenue de leur progéniture.

Je me souviens cependant de Mlle R. en classe de 7ème: elle nous tint le discours suivant dès notre arrivée en silence dans la classe:" que vous ayez de mauvaises notes dans toutes les matières, celà n'a finalement que peu d'importance; en revanche je n'accepterai pas de mauvaises notes sur les leçons de catéchisme " ( sic !)

Toute une époque !!!!

A bientôt

J.F. LAVOINE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le Nordiste



Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 15/05/2007

MessageSujet: Re: le jeudi des pensionnaires   Jeu 21 Mai - 12:22

Mlle R. en 7éme : "carrossée" tel un lave linge tout de blanc et aussi carré au physique comme au mental. Aucun chrome là dessus.

Je pense que l'image du frigo serait plus vraisemblable, car son regard seul suffisait à vous glacer les sangs quand elle elle sentait la moindre intention d'enfreindre la Régle : la DISCIPLINE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le jeudi des pensionnaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
le jeudi des pensionnaires
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour preparer la soirée du jeudi saint
» Envoyé spécial jeudi 28 mai
» CARCASSONNE Un «ovni» aperçu jeudi matin au-dessus de la Clape
» Jeudi 9 Décembre 2010 : Textes de la messe de ce jour
» Jeudi 16 Décembre 2010 : Textes de la messe de ce jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Anciens de St Pierre - Calais :: Les Anciens de Saint Pierre :: "Rencontres", "Retrouvailles"...-
Sauter vers: